développement personnel

L’organisation comme rempart à la procrastination

L'organisation comme rempart à la procrastination

Victime de procrastination, ou Procrastinatrice professionnelle

En tant que victime professionnelle de ce mal sournois qu’est la procrastination, je pourrais vous expliquer de quelle manière cela se manifeste, mais ça n’est pas l’angle que j’ai choisi pour cet article.

En effet, je me suis davantage rencarder sur le sujet afin d’en comprendre le mécanisme et pour apporter des solutions.

Je précise qu’il s’agit ici de ma réponse personnelle à ce mal, et que ma réponse est différente de celles que l’on peut trouver sur Internet. Il est probable que ce ne soit pas la réponse la plus adaptée à votre personnalité (si et seulement si, vous en souffrez également).

Définition

C’est une tendance à remettre au lendemain, à ajourner, à temporiser.

Pourquoi cette tendance ?

Notre cerveau valorise toutes nos actions selon une balance bénéfices/efforts. Il y a donc comme un combat dans notre cerveau qui se scinde en deux:

« Le premier évalue le bénéfice de l’action, et l’autre son coût . Le rapport des deux, appelé la valeur nette, permet au cerveau de déterminer s’il faut s’engager dans l’action, ou non. » cf: sciences et avenir

Si le rapport est déséquilibré, il n’a pas d’intérêt pour la victime que je suis.

Si le bénéfice est immédiat, en général, on ne procrastine pas. En revanche, s’il y a des efforts à fournir avant d’obtenir un bénéfice, il y a beaucoup plus de chances de procrastiner.

De plus, s’il y a un risque d’échec, là, c’est clair, procrastination obligatoire!

Le problème de ce mécanisme, c’est que cela peut avoir une influence très néfaste sur l’estime de soi, j’en suis victime et je sais de quoi je parle.
On se considère comme mal organisé, voire fainéant… Rien de très agréable, je vous l’assure.

La plupart des Procrastinateurs manquent de temps et ont peur de l’échec. On pourrait presque généraliser en disant qu’un Procrastinateur est quelqu’un qui manque de confiance en lui-même.

Comment réussir à ne plus procrastiner?

Pour ma part, j’y travaille depuis un moment, mais rééduquer le cerveau d’une procrastinatrice, c’est, par définition, beaucoup plus long puisque cela demande des efforts intenses pour un bénéfice largement différé (cf paragraphe du dessus 😉 ).

L'organisation comme rempart à la procrastination
kaboompics / Pixabay

Quelle méthode ai-je choisie ?

Je vous en avais parlé, je me suis lancée un grand défi : le défi fou qui est lui-même constitué de 10 petits défis, et l’un d’entre eux consiste à mettre en place la méthode zen to done- article que je vous recommande chaudement.

Très honnêtement, ce n’est absolument pas une méthode anti-procrastination… Pourtant, l’appliquer impacte obligatoirement sur les mécanismes de la procrastination.
C’est en fait, une méthode d’organisation efficace, qui, par la force des choses laisse moins la place à l’ajournement des actions.

En ce qui me concerne, d’un point de vue professionnel, je suis sur la bonne voie.

J’ajoute d’ailleurs que je l’ai couplé au Miracle morning et au bullet journal, qui sont des outils dont je ne pourrais plus me passer. Je vous ai fait des fiches pour vous permettre d’y accéder facilement: ici pour la méthode Zen to done, ici pour le miracle morning et ici pour le bullet journal.

Par contre, du point de vue personnel, je n’arrive pas encore à l’appliquer efficacement.

Ma grande difficulté réside dans les activités du quotidien, m’occuper des papiers, faire les courses, passer des coups de fil, organiser des événements… et plein d’autres choses… Pour le moment je ne suis pas fortiche pour tout cela!

Je n’ai jamais le temps pour le quotidien… Et, pour tout vous dire, le fait d’entreprendre professionnellement, me donne réellement cette sensation de manque de temps!!!

Mais ça n’est pas une bonne excuse, puisque j’ai toujours été comme ça…

L’exception qui confirme la règle

Il y a un domaine, un seul, dans lequel je m’autorise un peu de procrastination, c’est la couture.

Je me l’autorise parce qu’elle m’a toujours apporté une réponse créative à haute valeur ajoutée pour mon travail. Mais j’avoue que dans ce domaine, il s’agit toujours d’une procrastination très contrôlée puisque je respecte de toutes façons les délais. Du coup, peut-on réellement parler de procrastination, ou de maturation de projet ?

C’est drôle, car j’ai remarqué que dans mes amis proches, personne n’est comme moi! …

Il paraît qu’on s’entoure de personnes que l’on admire 😉

Et vous, êtes vous roi/reine de la procrastination? Ou bien, faites vous partie des gens qui font tout, tout de suite? Je vous serai très reconnaissante aux uns comme aux autres, de me faire part de vos astuces pour faire preuve d’efficacité immédiate!

Je vous envoie des poutous, poutous!

It’s a kind of magic, ce blog! Non?

2 thoughts on “L’organisation comme rempart à la procrastination

  1. très bel article , j’en fait pour l’instant pour cheval de bataille : la procrastination ,mais c’est pas évident…

    1. Merci Patrick, c’est éffectivement pas évident, mais il faut s’accrocher… Pour le moment, ça n’est pas encore fluide pour moi de mettre tout cela en place, mais je m’accroche 🙂

Laisser un commentaire