Freelance, Mes déclics à moi

Gratitude pour mon nouveau déclic

gratitude

La minute gratitude

Tout d’abord, je vais commencer par vous en donner une courte définition :

Gratitude, reconnaissance, sentiment d’assez d’affection éprouvé à l’occasion d’un service rendu ou d’un bienfait

Saviez-vous que la gratitude fait du bien ?

Par exemple, dans notre famille, nous avons mis en place l’expression de notre gratitude le soir au moment du repas.

Je remercie d’ailleurs Violaine pour cette formidable idée (blog : 365 jours en famille.com).

Ce moment est dédié à l’expression de notre gratitude de la journée, et chacun doit l’exprimer. Et bien, cela doit faire environ un mois et demi que nous le pratiquons et les résultats sont très intéressants.

  • Mon fils parle souvent des bons repas qu’il a mangé.
  • Ma fille de ses activités périscolaires.
  • Mon mari a toujours des difficultés en trouver.
  • Quant à moi, j’ai remarqué que j’ai bien plus d’une gratitude par jour.

Exemple pour hier :

  • J’ai adoré faire mes affirmations pendant mon miracle morning,
  • Planifier ma semaine, et cela me soulage à chaque fois,
  • Avec les enfants, nous nous étions planifié le ménage et les devoirs, et tout s’est extrêmement bien passé, les enfants étaient extrêmement volontaires,
  • Regarder ma fille prendre plaisir à faire du vélo,
  • Ma complicité avec mon homme,
  • Le soleil dans mon dos pendant que je travaillais,
  • J’ai beaucoup écrit pour les blogs et j’adore ça!

Et là, il faut savoir qu’à ce moment, la journée n’était pas finie, il n’était que 18h30…

gratitude
Leïla, faisant du vélo, il y a quelques années…

Savoir que l’on va exprimer notre gratitude, nous rend plus observateur du temps présent. On se rend alors compte qu’il nous arrive de belles choses.

Et forcément, comme dirait la compagnie créole :

« c’est bon pour le moral ! »

Mais aujourd’hui, je voulais aborder bien plus que le thème de la gratitude.

Je voulais vous exprimer la gratitude qui m’envahit et qui ne s’estompe pas depuis 1 mois.

Mon septième déclic magique 

  • Après avoir quitté mon job,
  • M’être formée à la couture,
  • Avoir changé ma façon de consommer (ZD/minimalisme),
  • M’être mise au Miracle Morning,
  • M’être mise à bloguer,
  • Avoir réorienté mon blog lacordelette.com,
  • Voici mon septième déclic magique:

Comment est-ce arrivé?

Je discutais avec mon amie Anne-Laure, blogueuse  (tribu radieuse) dont j’ai déjà parlé précédemment. Et nous parlions de ce blog que vous lisez actuellement.

Nous nous trouvions à une rencontre de blogueurs professionnels, et, forcément, nous parlions de nos blogs avec des personnes que nous ne connaissions pas.

Anne-Laure s’est rendue compte que je présentais le blog “déclic magique” du bout des lèvres… Comme si je ne l’assumais pas vraiment… Cela m’a fait réfléchir et nous en avons discuté un petit moment.

Et là, déclic!!! Cette discussion fut si riche!!! Je comprenais enfin pourquoi je n’arrivais pas à mener ce blog ou je le désirais…

Mais qu’est-ce que je désirais ?

Mon désir profond en créant ce blog, était d’aider les lecteurs, de leur raconter mes expériences, de les inspirer, et de partager mes apprentissages.

Pour rappel, mon blog s’intitule “déclic magique, du déclic à la réussite…”

Et voilà ce que je voulais :

-Aider les lecteurs à provoquer leur déclic et à les guider vers leur réussite en leur partageant mes connaissances sur les manières de passer à l’action… 

bucket list revue et corrigée

Et alors, où était donc le problème ?

Dans tout ce que j’entreprends, j’ai besoin d’avoir une assise, de connaître le sujet sur le bout des doigts. Et en l’occurrence, sur cette thématique, j’ai énormément d’expérience, ça, j’en suis sûre, mais je sais aussi que je manque d’outils pour apporter l’aide que j’envisage de partager.

Quelle solution ?

La solution, c’est Anne-Laure qui me l’a soufflée.

Alors que je lui disais:

“oui, mais tu sais, je ne suis pas sûre de savoir aider les gens autant que j’aimerais… je n’ai pas forcément toutes les compétences… je sais que j’ai appris énormément de choses ces dernières années, mais après tout, il y a que des choses que je ne connais pas… et… ”

La réponse d’Anne-Laure fut simple simple, nette et précise :

“si tu ne te sens pas la compétence, aujourd’hui, tu n’as qu’à te former.”

La voilà ma solution…

Dès le lendemain, je me suis inscrite à une formation à distance pour devenir “Coach de vie”. C’est une formation de 7 mois. Je l’ai choisie à distance car j’ai mon travail en présentiel à assurer, et qu’il fallait donc que je travaille à temps choisi.

gratitude

Voilà vous savez tout!

Je vais me former, et en même temps, je partagerai ce que j’apprends avec vous.

Il faut savoir se renouveler et se remettre en question… Il faut savoir oser!

J’aimerais beaucoup recueillir vos commentaires là-dessus, savoir ce que vous pensez de cela.

Car pour moi, ça n’est pas une décision anodine, c’est un vrai déclic, pour lequel j’ai une énorme gratitude car il me transporte de bonheur!

Je me sens tout à fait les épaules aujourd’hui pour accompagner les personnes dans leurs difficultés, pour avancer dans leur projet, pour les aider dans leur organisation, j’avais simplement besoin d’un support qui me permette de trouver cette assise professionnelle dont j’avais besoin.

Surtout, surtout, dites-moi ce que vous en pensez, je trouve ça intéressant dans ce genre de moment de recueillir vos ressentis!

Je vous embrasse ;-*

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partagez les déclics
  • 10
  •  
  •  
  •  
  • 10
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.