Défi magique

Mon défi: Introduction au bilan

Bilan mi-parcours de mon défi: “tableau de visualisation: un an pour tout changer”

Attention, j'ai beaucoup de choses à dire! 
Du coup, il y aura 2 articles dédiés au bilan... 
Ça rajoute du suspens...

= Introduction au bilan

 

Le 24 Octobre 2017, je vous présentais mon grand défi… “Le défi magique” (jeu de mot pour rappeler mon titre de blog…)

Rappelez-vous, en septembre 2017, je vous montrais mon tableau de visualisation et, de là, avait germé l’idée folle de me lancer ce défi: mettre tout en place pour accomplir chaque point du tableau en une année.

bilan

Quelle folie! Quelle drôle d’idée… … …

Bon! Alors, Flo? Qu’en est-il? Ces 6 derniers mois ont-il été porteurs d’évolution et de progrès?

Ce à quoi je réponds par une autre question:

N’ai-je pas mis la barre un peu haute???  ;-))  ;-))  ;-))

Vous l’aviez peut-être pensé vous-même, quand je me suis lancée ce défi, mais, comprenez-moi, je me sentais pousser des ailles… Des ailes qui se sont plombées au fur et à mesure…

N’ayez crainte, tout va très bien!! (Madame la marquise 😉 ). Il y a juste un détail que j’ai occulté et qui pourtant, est indispensable au bon déroulement du défi: une vie stable et linéaire! Et ça, ça n’était absolument pas au programme!!!

95839 / Pixabay

2018, je le savais, était destinée à être l’année des grands changements!

J’avais déjà 2-3 trucs sur le grill à mettre en place… Et moi, petite audacieuse que je suis, je me suis rajoutée un défi de taille! Voilà déjà les 2-3 trucs que j’avais au calendrier 2017/18:

ProSmile / Pixabay

Repenser mon métier

Comme vous le savez, je suis couturière depuis bientôt 4 ans. Au travers de ma pratique, je me suis rendue compte au fil des années, que ce métier est multiple. Il y a un éventail d’activités méconnues dans cette profession.

Ma petite expérience est celle-ci:

  • Au début, j’ai fait ce qu’il fallait faire pour gagner de l’argent immédiatement, c’est à dire des retouches. C’est une source d’apprentissages extraordinaire, mais clairement, ce n’est pas ce que je préfère!
  • J’ai également animé des cours de couture débutant. J’aimais ça, mais j’aurai préféré qu’ils soient plus construits en amont.
  • J’ai tenté la création d’accessoires, mais je n’ai pas d’identité remarquable, et je suis une piètre vendeuse. Non seulement, je ne me crée pas d’occasion de les vendre, mais en plus je reste discrète dans mon coin. Comme si les clients n’attendaient que moi ;-))
  • L’an dernier, j’ai eu la chance de confectionner des robes de mariées , et j’ai adoré ça, malgré le challenge et la pression.
  • C’était aussi l’année de mes débuts dans le monde du blogging, un monde que j’affectionne particulièrement.

Cette année, année de l’installation et de la stabilité, j’ai repensé mon métier pour que tout soit parfaitement équilibré, relié et fluide.

  • Interrompre mon activité de retouches,
  • Suspendre également la création,
  • Créer des cours de couture parfaitement construits (tutoriels, etc) dont je ferai profiter la communauté de mon blog La cordelette,
  • Continuer la confection sur-mesure,
  • Continuer de bloguer.
  • Et d’autres projets dont je préfère garder le mystère! Bah oui, je ne vous dis pas tout 😉

Voilà ce que j’envisage! C’est grâce à mon expérience que j’ai pu redéfinir les contours du métier que je voulais façonner à mon image!

Savoir où on va, c’est le plus important!

bilan

Assumer ma différence, pour mieux me considérer

Je n’ai pas un mode de vie classique!!! Je dois l’accepter et le faire accepter!

Ça veut dire que je ne dois plus tenir compte des:

  • “Tu devrais plutôt faire comme ça!”
  • “Ah bon, ça marche, ça, donner des cours de couture?”
  • “Bloguer, c’est pas un métier?”
  • “Tu ne prends plus de retouches? Mais comment vas-tu gagner ta vie?”
  • “T’es folle de te lever si tôt le matin pour faire tous ces trucs bizarres!” (Mes trucs bizarres du matin sont la base de mon bien-être, alors, si c’est ça être folle, je persiste et signe!)
  • “Le zéro déchet, le minimalisme, n’importe quoi! C’est impossible! T’es pas sortie de l’auberge!”
  • “Tu es sûre de toi, tu es sûre du potentiel de ton projet? … (Dans une prise de risque, qui est sûr de lui et de ses projets à 100%!!! Celui-là, je veux le rencontrer et qu’il m’explique comment il s’y prend!)

Ces phrases ne sont pas inventées, je les entends régulièrement (presque quotidiennement!)...

Si vous pouviez m’aider et me dire comment on fait pour rester focus sur ces projets quand on a le sentiment que personne ne croit en nous (à part maman 😉 , et vous, peut-être!?) 

geralt / Pixabay

Déménager

C’est un point que j’avais largement sous-estimé! La joie de vivre cet événement m’a mis des oeillères sur la prise de tête que cela pouvait représenter.

Soit je vieillis mal, soit c’est sacrément perturbant… 

Mais, je pense que c’est sacrément perturbant en vieillissant!! Ah ah ah!

congerdesign / Pixabay

Pour notre déménagement, nous sommes passés par ces étapes:

  • Vendre la maison dont nous étions précédemment propriétaires (cela génère tout de même des inquiétudes!)
  • Préparer le déménagement:
    • Faire les cartons PRO et PERSO,
    • Mettre en suspens mon activité professionnelle,
    • Donner, vendre ou jeter le superflu (minimalisme, quand tu nous tiens!),
    • Gérer les émotions des uns et des autres.
  • S’assurer que la nouvelle maison pourra nous accueillir: dans une maison neuve, cela veut dire:
    • Être sûr d’avoir l’électricité, l’eau, internet,
    • Gérer les équipes à notre charge (peintres, cuisinistes, tous les travaux extérieurs…),
    • Vérifier que tout sera en ordre pour l’emménagement
  • Préparer le planning du week-end de déménagement: passer de bons moments, et savoir qu’on a de la famille et de vrais amis sur lesquels on peut compter!
  • S’installer PHYSIQUEMENT:
    • Monter les meubles,
    • Recevoir des livraisons, (encore et encore)
    • Défaire les cartons, ranger,
    • Être en retard sur les tâches quotidiennes (le linge, par exemple…)
    • S’occuper des démarches administratives pro et perso,
    • Assurer notre petit confort.
  • S’installer PSYCHOLOGIQUEMENT: autrement dit, reprendre ses marques, retrouver des repères, et composer avec la fatigue physique importante et l’épuisement émotionnel de chacun. Nous sommes 4 dans notre cocon, et chacun réagit différemment…

Pour conclure cette introduction 🙂

Voici les 2-3 trucs qui étaient déjà officieusement au calendrier, et auxquels, j’ai eu l’audace de rajouter un grand défi de 10 “petits” défis…

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais cela représentait déjà un joli challenge pour cette année. Alors, est-ce que le bilan mi-parcours du “défi magique” sera positif?

Je vous laisse faire vos pronostics sur ce bilan que je vous exposerai très vite! Même si, je pense vous avoir mis sur la voie!! 🙂

J’ai hâte de lire vos commentaires et surtout, j’espère que vous aurez des conseils pour mes différents questionnements.

Je vous embrasse,

“It’s a kind of magic”, ce blog! Il me fait un bien fou!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Spread the love
  • 3
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.