Florence

Je veux être là pour toi

Dans mon second déclic, je te racontais l’impact positif de ma séparation, c’est-à-dire le faite de m’être découverte « Warrior »…

Dans la vie, il faut savoir que je suis toute douce et reservée… Et dans cette situation, j’ai su que je pouvais faire confiance en mes capacités à m’affirmer, et  à rebondir.

Bref…

Juste pour que tu arrives à suivre pour ce prochain déclic, je te rappelle que la séparation m’a obligée à mettre toutes mes anciennes activités professionnelles entre parenthèses car j’avais trouvé un job salarié sécurisant.

À vrai dire, à ce moment-là, j’avais mis un mouchoir sur tout ce qui me représentait la « Florence » d’avant la séparation.

Pendant un an…

Je croyais que tout ce qui m’avait passionnée appartenait au passé. J’avais peur de me plonger dans mes souvenirs et de me faire du mal.

Pendant un an, je ne me reconnaissais plus trop, du coup ! En effet, je n’avais plus de passion, je n’avais plus de projet…

Pendant un an, j’étais prise en CDD de formation et lors de la signature du CDI, mon employeur m’avait prévenue: « il faudra fermer votre entreprise… »

Pendant un an, mon entreprise a végété mais elle continuait tout de même à générer un petit chiffre d’affaire, ce qui constituait un complément non négligeable. 

À quelques mois de la signature du CDI, je me suis sentie vidée et triste…

Ça recommençait ! ! !

Le même cinéma que pour mon premier déclic… Le pire c’est que je ne m’en rendais même pas compte…

On me demandait de fermer mon entreprise que j’avais construite, choisie, aimée, pour un job qui n’avait comme seul avantage, la sécurité de l’emploi…

Le sort s’acharne ou quoi?😅

Dieu merci, l’expérience des années m’aide à prendre mes décisions plus rapidement…

Rongée par toutes mes questions et ruminations, je prends rendez-vous avec une praticienne en hypnose, je n’en avais pas consulter avant mon premier déclic, 8 ans auparavant.

Nous travaillons sur le deuil de ma vie d’avant… Et sur la confiance en soi…

3 jours plus tard, je vais voir mon docteur qui m’arrête quelques jours.

J’avais besoin de dire stop, de faire une pause ! J’avais besoin de me décider à nouveau !

Dès lors que je suis sortie du cabinet médical, je savais… Je me suis laissée quelques heures pour m’imprégner de ma décision et être capable de la formuler verbalement.

« Je ne signerai pas le CDI, je vais réessayer de me connecter à ce que je désire vraiment faire ! Et donc, me décider par rapport à mon entreprise ! »

Et en une semaine…

Gratitude pour mon nouveau déclic

Durant ma semaine d’arrêt de travail, j’ai eu deux rendez-vous avec un coach, Karl. Il m’a reconnectée à ce qui me fait réellement vibrer…

Et ce qui me fait réellement vibrer, ce qui me donne des larmes d’émotion, c’est de m’autoriser à accompagner les femmes comme moi, à :

  • changer,
  • trouver leur voix,
  • découvrir leurs ressources,
  • s’épanouir,
  • se pardonner,
  • avancer…

Cette même semaine, je m’inscrivais à une session de formation au « coaching de vie », et deux semaines plus tard, je m’inscrivais dans un parcours de formation pour devenir « praticienne en hypnose ».

Pendant des années, c’est ce qui bouillait en moi ! Cela bouillait mais comme je te l’ai écrit à maintes reprises, j’avais cette croyance limitante de ne pas être assez intelligente pour y parvenir.

Aujourd’hui, je sais que cette croyance était absolument fausse, car je suis tellement passionnée par le sujet que j’intègre les notions avec beaucoup de plaisir.

Je suis tellement heureuse de mes décisions!

Merci pour cette lecture

Amour Bisous Calinous

It’s a kind of magic, hein!!! 

Partagez les déclics

Laisse-moi un commentaire

Ton email ne sera pas publiée. 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}